Cadeaux 2 - Ceux qui aiment le jazz comprendront

par roqueeva  -  19 Décembre 2013, 11:45  -  #Jazz

Cadeaux 2 - Ceux qui aiment le jazz comprendront

Comme je suis une fille sympa, voici quatre nouvelles idées de cadeaux.

Pour vous.

Que pour vous.

Et ceux que vous aimez.

Pour les autres, comptez sur moi  : je ferai aussi une liste des cadeaux pourris...

 

Quatre disques. Datés 2013.

Deux voix.

Deux sans voix.

Des albums à couper le souffle d'émotion.

Des artistes que j'ai eu la chance de voir sur scène cette année. Vous pouvez glisser dans la hotte du Père Noël, un billet pour un concert dans un club, ou sur une grande scène. Satisfait, ou remboursé, je prends le risque de jouer.

 

Pour les voix, une fille, un garçon. Respect de la parité jazzistique...

 

KeellyLee Evans - I remember when. Un bijou concocté avec le talentueux Eric Legnini. Et produit par l'ami Sébastien Vidal. Une fille capable de vous embarquer de sa voix puissante vers les standards du jazz, et de transcender des morceaux de pop, voire de hip hop. Eminem, Stromae, Kanye West... Personne ne lui fait peur. Sur scène, c'est une passeuse d'énergie. Et un sourire.

 

Grégory Porter - Liquid Spirit. Non, je ne suis pas amoureuse. Otez ce sourire narquois qui se dessine sur votre visage. Bon... Ok. J'écoute en boucle ses deux derniers albums, et j'accours sur le moindre plateau télé où il apparaît. Oui, et alors ? Ce garçon est capable de vous envoûter avec une ballade, de scatter, d'interpréter tout en puissance un autre titre. Y'a chez lui du Barry White, du Nat King Cole, du Steevie Wonder. Y'a de la soul, du jazz. Et du charme.

 

Shai Maestro Trio - The road to Ithaca. L'émotion de l'été, un soir de juillet au festival de jazz de Nice. Des larmes face à ce trio emmené par Shai Maestro découvert au côté du bassiste Avishai Cohen. De l'harmonie, de la pureté. Une générosité qui transpire à chaque note. C'est beau. Oui, je sais, ça fait "culcul la praline" de dire ça. Mais je ne trouve pas mieux. Ils étaient sur la scène du concert You & the Night de TSF lundi dernier. Ce fut la même émotion. Proche de celle qu'un autre trio m'avait offert : celui d'Esbjorn Svensson.

 

Vincent Peirani - Thrill Box. "Mais si, viens, tu vas voir c'est génial"... A dit Caroline Fontanieu de TSF. C'était en juin au Duc des Lombards et je reconnais m'être traînée. Un concert d'accordéon... Le truc qui ne vous fait pas lever de votre canapé facilement. la curiosité l'a emportée. Heureusement. Cruche que j'aurai été. Je me suis délectée de deux concerts le même soir. Quand on aime, on compte pas. Vincent le Niçois et son accordéon, c'est une boîte à frissons (titre de l'album). Des thèmes de jazz, du répertoire classique, des compositions. Chaque morceau est une surprise. Ce garçon est surprenant de toute façon. Lundi, toujours sur la scène de l'Olympia à l'invitation de TSF, il était là. En duo avec Emile Parisien... Waouh. (oui, ça aussi c'est culcul). Un voyage aux frontières de l'Orient dont je ne suis pas sortie indemne. 

 

Ouvrez vos esgourdes.

Profitez.

Et faites moi partagez VOS coups de coeur de l'année. En jazz. En variété. Ce que vous voulez. Faites gaffe quand même...Y'a des trucs que je ne peux vraiment pas écouter. Ma tolérance musicale a des limites...

Cadeaux 2 - Ceux qui aiment le jazz comprendront