Du sexe et des chats

par roqueeva  -  2 Janvier 2014, 14:20

Du sexe et des chats

Je clique

Tu cliques

Il clique

Elle clique

Nous cliquons

Vous cliquez

Ils cliquent...

 

Y'a des mots magiques sur les écrans. 

Des repères à clics. Un seul mot (ou photo) pour attirer les internautes du monde entier.

La mondialisation du clic est en marche.

 

Si vous voulez que votre post sur un blog, votre statut Facebook ou encore un tweet soient partagés par le plus grand monde (ce qui concrètement ne sert à rien. Ou presque), il faut appliquer des recettes.

Comme parler de cul. De sexe pour rester dans un langage châtié.

La presse papier est déjà abonné à cette méthode. Du cul et du fric en couverture de magazine ou en une d'un quotidien, et c'est l'assurance de quelques lecteurs supplémentaires.

Ajoutez les faits-divers et les morts célèbres et vous êtes à peu près certains de vendre du papier.

Oui, je sais, c'est cynique.

Aucune raison que le web ne soit pas le reflet de cela évidemment.

 

Je concède que si j'ai ouvert ce blog, c'est pour qu'il soit lu. Ou alors je suis complètement marteau.

Il me faut donc attirer les internautes.

J'ai bien pensé à publier des nouvelles érotiques déjà écrites. Mais je ne vous sens pas encore prêts à lire ce genre de billets.

Parler d'argent... Bof.

De faits-divers ? Non, merci. J'ai déjà donné dans une autre vie. Lisez plutôt un bon polar de mon amie Odile Bouhier par exemple (Le sang des Bistanclaques / De mal à personne / La nuit, in extremis).

Quant aux morts, je les laisse aux amateurs de RIP...

 

Il faut que je trouve LE truc...

 

 

Du sexe et des chats

Il est mignon ce chat, hein ?

Vous en voulez un autre ?

 

Du sexe et des chats

Concrètement, je devrais avoir gagné des lecteurs.

Concrètement, toute la webosphère lit avec avidité ces quelques lignes.
Et surtout entonne des "oh comme il est mignon...", "mamaaaaaaan, je veux un chat comme ça !!!!", "t'as vu cette boule de poils ?" ...

 

Le silence imposé par nos écrans respectifs me sauvent de cet enthousiasme mondialisé à l'égard de ces chats.

MAIS POURQUOI ?

Pourquoi tant de chats ? Pourquoi tant d'amour immodéré pour ces bestioles aux poils allergisants (entre 20 et 24% de Français sont allergiques. Certes pas seulement aux poils de chat, mais quand même) ?

 

Si vraiment vous voulez comprendre le phénomène des Lolcats et autres études psychologisantes sur les pratiques des internautes, une recherche dans Google "Pourquoi des chats sur le web ?", vous offrira une littérature abondante. 

 

 

Du sexe et des chats

PRECISION : je viens d'éternuer en regardant ces photos... 

Parce que oui, je ne suis absolument pas fan de chats. Ni en photo. Encore moins en vrai. Je veux simplement gagner des lecteurs...

 

Soyons clairs, jamais je n'oserai leur faire du mal.

Eux, en revanche, font preuve de beaucoup moins de mansuétude à mon égard.

 

La décence m'interdit de vous montrer les cicatrices inscrites à vie sur mon corps après l'attaque d'un chat (enfin, d'une chatte pour être précis) alors que je n'avais que 6 ans...

Cette idiote qui venait de mettre bas, a confondu les pleurs de ma petite soeur âgée de quelques mois. Elle est devenue totalement folle, s'est élancée vers les pleurs en question. M'a trouvée sur son passage (au milieu d'un salon où était présente environ une quinzaine de personnes...), a pris son élan, s'est agrippée à mon crâne avant de glisser tout le long de mon corps.

Un drame (oui, ne souriez pas...) un jour de juillet. Car qui dit juillet, dit été, DONC, petite robe, DONC griffures de la tête aux pieds...

La maîtresse de maison (propriétaire de la bestiole) a fait fuir la chatte. Pendant que ma mère se précipitait sur moi pour un rapide état des lieux...

Allez comprendre...

 

La chatte est revenue.

Re-prise d'élan.

Re-aggrippage sur ma tête.

Re-hurlements des convives.

Re-pleurs de ma part. Evidemment.

Un film d'horreur.

Il n'y eut pas de troisième assaut.

Mais un aller-retour à l'hôpital. 

Rien de méchant.

Des griffures profondes. Qui touchent l'épiderme. Des marques indélébiles.


D'où ma propension a être allergique aux chats.

Alors quand j'ai su que pour gagner quelques lecteurs, une des solutions serait de mettre en valeur cet animal, j'avoue avoir hésité avec la publication d'une nouvelle érotique...

 

Je me demande d'ailleurs si je devrais pas envisager un combo... 

Vous voyez le genre, n'est-ce pas ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Squirelito 04/01/2014 10:28

Atchouuuuuuuuuuuuum mais désormais j'attends la... combo ! Signé un écureuil un peu parfois mauvais esprit ;-) (Eva, pas allergique aux sciuridés j'espère...)

moonin 02/01/2014 20:05

La 2ème photo de chat est à tomber : à coup sur, tu vas gagner des lecteurs...