Tu seras une femme parfaite, ma fille...

par roqueeva  -  11 Février 2014, 20:41

Tu seras une femme parfaite, ma fille...

Je ne l’ai pas vue arriver devant mon bureau.

J’ai entendu « Tiens un cadeau pour toi ».

Lever la tête. Voir en un instant ce sourire malicieux sur son visage. Se dire que ce n’était pas un vrai cadeau. Tendre quand même la main sans dire un mot.

Et éclater de rire en la traitant « d’enfoirée ». Pardon Stéphanie, mais c’était mérité.

Le cadeau est un livre. Chouette.

Intitulé « Je veux être une femme au foyer. Travailler pour quoi faire ? ». Garce.

Je ne comprends ni la première phrase. Ni la seconde.

Je ne parle même pas de la jolie pépette qui illustre l’ouvrage en question, une sorte de Marylin Monroe en petite tenue.

La première (ou le premier, mais ce n’est pas l’objet du livre, ni de ce billet d’humeur) qui fait le ménage, la cuisine, et s’occupe des gosses dans cette tenue, qu’elle m’envoie une photo et je saurai lui rendre hommage.

L’inadéquation entre le titre et la photo m’a évidemment poussé à ouvrir le livre. Non sans appréhension. Car le foyer dans mon dictionnaire quotidien ne se réfère qu’à un feu de cheminée devant lequel je dégusterai un verre de vin.

Quant au verbe travailler, je le conjugue beaucoup trop pour être capable de saisir le sens de la question.

 

Allons-y. Ouvrons…

Pitch du livre et immense sourire sur ma bouille… 

Tu seras une femme parfaite, ma fille...

Après j’ai lu…

Enfin, j’ai parcouru ces pages illustrées par de jolies pin-up me confortant dans l’idée que tout ceci n’était pas très sérieux.

Parmi les « bonnes » recettes, il paraît qu’il faut glisser dans l’oreille de son homme encore endormi un petit « chéri », « mon cœur », voire « mon étalon »…

Y’a une recette de crêpe à concocter pour le même homme. Sachant que la cuisson se détecte à l’odeur du brûlé si j’en crois l’auteur…

Sinon y’a une page sur les must et les faux pas du maquillage. Les faux cils seraient ainsi le paroxysme de la décadence. 

Je passe sur les trucs et astuces de régime « fumer plus pour maigrir plus », une liste d’alibis à délivrer toujours au même homme qui hurle « t’étais où cet après-midi ? », quelques recettes de cocktails (non, ça je garde !), les conseils pour faire l’amour au téléphone, les positions à éviter (moi, je les aime bien ces positions…).

 

Tout ça évidemment est plutôt drôle et bien écrit.

Je n’ai pas très très bien compris à qui cela s’adressait. Mais à quelques heures de cette p….. de Saint-Valentin de caca boudin, ça fait du bien de lire ces conneries.

 

Stéphanie, merci, j’ai gagné une dizaine de recettes de cocktails !

Garance 11/02/2014 21:33

C'est dans le lignée de la femme parfaite est une parfaite connasse.... De pin up ??!