L'image du jour #1

par roqueeva  -  24 Avril 2014, 19:42  -  #Image

L'image du jour #1

Combien de temps va durer cette nouvelle chronique ? Je n'en sais absolument rien.

Ca dépend de vous. De moi, bien sûr. De l'envie. De l'inspiration.

Le principe est simple : une photo ou un dessin chaque jour qui a provoqué une émotion. Un rire. Un énervement. Une image provocatrice de sensation.

J'attends vos suggestions (vous m'avez déjà abreuvée depuis ce matin). J'en saurai un peu plus sur vous grâce à cet indice visuel.

 

Pour commencer notre album photos, à nous et rien qu'à nous, voici l'image qui ces dernières semaines m'a bouleversée. Une photo, toute simple, postée par Sophie Broyet sur Facebook.

Une photo présente à l'Institut Gandhi de New York. Quelques affaires. Celles de Gandhi. Celles avec lesquelles il parcourent le monde.

 

Je me souviens avoir été émue face à cette image. J'imaginais Gandhi contemplant ces objets. Eloge de l'utilité. Du nécessaire. Du vide ou en tout cas du dénuement matériel salvateur. Une façon de dénoncer sans doute notre trop grand attachement aux objets, à la futilité.

 

Qu'avons-nous dans les valises de nos vies ? De quels objets avons-nous absolument besoin pour vivre ? Depuis que cette photo s'est imposée comme une évidence à mon regard, je cherche toujours. Comme Gandhi, mes lunettes représentent mon lien avec le monde, avec les autres, avec les écritures. Pour le reste, je ne sais point.

Et vous ? Comment remplissez-vous votre besace ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

ChrisProlls 26/04/2014 00:15

Randonneur sur les chemins de Saint Jacques, je n'emmène que le strict nécessaire dans mon sac. Je me défais du futile, je m'allège de l'anecdotique.
Je n'importe avec moi que mon désir de rencontres et de partages.

Romain 25/04/2014 09:50

J'ai une photo de moi en train de lire ton blog qui va te bouleverser... Attends que je la retrouve !

Eva 25/04/2014 10:44

Tu n'aurais pas dû dire que c'était toi... :-))))

Alain 25/04/2014 09:27

Des allumettes et un livre

Eva 25/04/2014 10:44

Quel livre, telle est la question ?

mamoune 24/04/2014 21:54

Comme beaucoup de mes contemporains, ce que j' ai dans ma besace est en priorité l' oreille.

Le seul problème, c' est que j' ai tellement utilisé mon organe, et ce qui le compose, que je suis atteinte d' hyperacousie.

Cela pourrait prêter à rire et dire : c' est cool, elle entend tout.

Et bien non, c' est une infernale succession d' électrochocs dans ma tête à chaque bruit intempestif et c' est pour cette raison, que je lis ou que je regarde des vidéos de musique et (oui, avec les écouteurs) pour m' isoler !

Voilà ces quelques phrases pour réaliser que mes lunettes (et oui), mes oreilles et mon cerveau me semblent être ce qui est le plus important à emporter si je devais voyager un jour, avec un télephone, pour être à l' écoute, au cas où pour les enfants ! Mon mari me suit dans tous les cas, donc il fait partie intégrante de ce que je prendrais avec moi, bien entendu.

Bonne fin de soirée Eva et merci pour ce billet qui permet de réfléchir à l' essentiel !

Ce qui est énoncé plus haut fait abstraction d' une montre, et ce n' est pas une omission, mais l' essentiel n' est pas le temps perdu, à regarder l' heure, mais celui que l' on utilise pour en profiter.

Eva 25/04/2014 08:50

Gardez tous vos sens en éveil (même ceux qui fonctionnent moins bien) ! Merci pour votre message

Squirelito 24/04/2014 21:37

La valise de nos vies, quelle belle expression ! Mais réponse ô combien difficile, les objets changent au gré de l'âge, des situations qui interviennent mais des "valeurs" non palpables doivent absolument rester à vie dans notre valise : l'optimisme/l'espoir, malgré les épines, et le regard sur les autres....

Eva 25/04/2014 08:49

Je prends dans ma valise l'optimisme et l'espoir

Garance 24/04/2014 21:19

J'ai honte mais je ne serai pas honnête si je n'avouais pas que ce que j'ai toujours avec moi c'est mon téléphone.... Mais plus en fait pour sa fonction appareil photo. Et même si j'efface la plupart des photos, le simple fait de prendre la photo l'imprime un peu dans ma mémoire et je peux alors le souvenir, plus tard, de cet instant. En faisant appel à mes souvenirs et pas à mon téléphone...
Et ce que j'ai besoin pour vivre ce n'est tout de même pas de mon téléphone mais de rires, de sourires... Sinon c'est beaucoup trop triste ;-)

Eva 24/04/2014 21:21

J'aime beaucoup tes sourires et tes rires !