Tout est une question de Q

par roqueeva  -  15 Avril 2014, 12:17

Tout est une question de Q

Je suis une personne intelligente.

J'ai eu une révélation.  

Certes, ces deux phrases pourraient presque paraître antinomiques tant l'intelligence relève d'une forme de rationnalité. Alors que la révélation est métaphysique au mieux, un syndrôme "Elisabeth Teissier" au pire.

N'empêche. Je suis intelligente. Et ça, j'avoue que je me le dis pas tous les jours.

 

Un article partagé sur Facebook - quand je vous dis que les réseaux sociaux c'est formidable - m'a convaincue. Imaginez ma surprise, mes yeux grands ouverts en ce dimanche soir, à la lecture de ces lignes.

 

"7 habitudes de personnes à l'intelligence émotionnelle élevée". Voilà. Je ne sais absolument pas pourquoi j'ai lu ce papier. Mais je l'ai lu. Chaque phrase résonnant (raisonnant) en moi... Un livre ouvert de mon coeur, de mon cerveau ! Ah ! Qui a écrit ce truc  ? Arnaud Lefebvre. Connais pas... 

Je reprends... Arnaud Lefebvre écrit : 

1. Elles se concentrent sur le positif - VRAI - en gros, elles contournent les emmerdes. Ce qui est une attitude plutôt sage. Et surtout reposante. Que je pratique au quotidien.

2. Elles s'entourent de personnes positives - VRAI - ben oui. Vous notamment. Manquerait plus que je m'entoure de cons.

3. Elles sont capables de se fixer des limites et de s’affirmer - PRESQUE VRAI - s'affirmer, oui. Se fixer des limites, ça dépend du sujet. D'autant qu'à la fin du paragraphe, il est indiqué "elles savent dire non". Là, encore, ce n'est pas une règle absolue chez moi, je le concède. Ai-je besoin de préciser dans quel domaine ?

4. Elles pensent à l’avenir et laissent filer le passé - VRAI - je confirme. Ca évite de penser à l'âge, au temps qui passe. Ca n'évite pas toutefois le coup d'oeil maléfique dans le miroir le matin et l'exclamation désormais habituelle "oh putain, un cheveux blanc". Je passe sur le "salope de ride".

5. Elles recherchent le moyen de rendre la vie plus amusante, plus heureuse et intéressante - SUPER VRAI -  Et oui ! La vie est comme une fête foraine. Jouons, rions. Montons dans la grande roue. Croquons des pommes d'amour. Dévorons des barbe à papa. Eclatons-nous (le cou et les cervicales) dans les voitures tamponneuses... 

6. Elles choisissent adéquatement la façon dont elles dépensent leur énergie - PRESQUE VRAI - c'est pas faux. Je ne suis pas certaine que le mot "adéquatement" soit toujours le terme le plus approprié mais je dépense de l'énergie. Non, je ne suis pas inscrite au marathon (pour l'instant). N'insistez pas.

7. Elles tirent continuellement des leçons des expériences et évoluent de plus en plus vers l’indépendance - EUH... VRAI - alors là je dois avouer que c'est assez vrai. Mais pas toujours. Comme tout le monde. On se brûle. Et pourtant on continue de toucher la porte du four qui est brûlante. 

 

Fin de la lecture. J'étais toute bouleversifiée. Outre cette impression que l'on parlait entre autre de moi (à quelques détails près je vous l'accorde), j'étais une personne à l'intelligence émotionnelle élevée.

Enfin, le QI n'était plus LA norme.

Enfin, savoir aligner une suite de chiffres, remettre des formes géométriques dans l'ordre (quel ordre ?), calculer à quelles heures arrive un train de toute façon parti en retard... ne mesurent pas mon degré d'intelligence. 

Cessons de culpabiliser face à un problème mathématique que n'importe quel gosse de CM1 résoudrait en 5mn. 

A bas la dictature du QI de 180, de l'ENA et de Polytechnique !

Vive le QE !  Le quotient émotionnel !

 

Dans le doute, je suis quand même allée sur le site de Psychologies Magazine pour tester mon QE. Bim. Bis repetita. "Intelligence émotionnelle élevée". Vous pouvez le constater par vous-même ci-dessous.

Nous sommes mardi. 

15h38.

Cette soudaine intelligence me pèse quelque peu. Intelligente, je le suis. Un test et un article le disent. Pas au point toutefois de comprendre un débat entre deux économistes dans Mots Croisés hier soir. Et ça, ça me perturbe. Comprendre le monde. Participer à la vie publique avec esprit critique, histoire de ne pas se faire pigeonner par les politiques et les beaux parleurs, voire un politique beau parleur, avouez que ça a de la gueule. 

Mais non. Moi, je joue dans une autre catégorie. Celle du Q émotionnel. Du Q relationnel. Du Q avec humour, sensualité, sensibilité. Du Q sensoriel. Du Q esthétique. 

Et vous savez quoi ? 

Je l'aime ce Q. 

Pas avec un I.

Avec un E. 

Tout est une question de Q
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Garance 15/04/2014 18:53

Quand on sait que Q est l'ensemble des rationnels (oui je rentabilise les colles de Maths d'après bac....!!!) ... On ne peut que valider ce théorème de la supériorité du QE sur le QI !
Ça vous en bouche un coin !!

pascale deldal 15/04/2014 17:56

Bonsoir Eva, je ris lorsque je lis ce billet (réellement), non pas parce qu' Il est faux mais parce que j' avais lu cet article fin de semaine dernière.
Je me suis aussi posée la même question que vous, et je confirme que les tests "psychotechniques" "QI" et autres du genre, ne m' ont pas rendu service quant à la confiance en soi !

Cependant, les années faisant, j' ai réalisé ce qui était important Pour moi : amour de mes proches et la réussite de mes enfants dans leur vie respective !
Tout cela pour conclure que le QI ne fait surement pas à lui seul la réussite sociale autant que professionnelle sans le QE (quotient émotionnel).

Quant à l' émission, il est vrai que mes notions d' Economie m' ont aidées hier soir, mais comme vous l' avez très bien dit, le bouleversement économique en cours, mériterait un plus vaste débat et non pas que 90 mn. Mais serait-ce encore suffisant pour tout assimiler ?

Merci à vous pour ce billet plein d' enseignement sur nos qualités !

Bonne fin de journée Eva ;-)