Duke Ellington, Harlem, les amis... et la vie

par roqueeva  -  26 Mai 2014, 11:36  -  #Jazz

Louis Armstrong, Paul Newman et Duke Ellington...

Louis Armstrong, Paul Newman et Duke Ellington...

Il me poursuit. Et j'aime ça.

Il est là. Avec son sourire. Une forme de mélancolie aussi. Ses notes. Sa classe. Son histoire. 

Il y  a 40 ans,  une pneumonie avait raison de lui. Ella Fitzgerald pleurait la disparition d'un génie, Miles Davis composait He loved him Madly, et Stewie Wonder écrivait Sir Duke.

En mai 1974, j'avais un an. Mes oreilles ignoraient tout de Duke Elligton. Quarante ans plus tard, il est là, à mes côtés.

Relire Vian, L'écume des jours et entendre Chloé comme un refrain dont je ne peux me lasser.

Penser une émission de radio sur le jazz, re-penser à Ceux qui aiment le jazz sur Europe 1, et fredonner Take a train.

Ecrire une autre émission, voyager vers New York et Harlem, l'imaginer se glisser derrière le piano du Connie's Inn...

 

 

Duke Ellington, Harlem, les amis... et la vie

Fin des années 20.​ Il passe d'un club à l'autre. Participe aux belles heures du Cotton Club. Accompagne un certain Maurice Chevalier.

Comme Louis Armstrong, Duke Ellington savait que la réhabilitation d'Harlem passerait par l'art. Par la musique surtout. Et sur ce coin de terre new yorkais, en 1940, il était encore là, pour défendre le mouvement des Civils Rights.

Il n'a jamais cessé de composer, de jouer. Insatiable. Infatigable. Un conteur universel, partageur de notes. Avec à ses côtés, Franck Sinatra, Count Basie, Charlie Mingus, Louis Armstrong, Ella Fitzgerald... C'était ça aussi Duke Ellington. Un maître reconnu par ses pairs, pleuré par la nouvelle génération de musiciens qu'il a inspirée.

Hier soir, je pensais à lui. Et ce matin encore. 

Sur TSF Jazz, toute la journée, Duke Ellington est là. A vos côtés. A mes côtés...

 

Avec Ella...

Avec Ella...

Alain 26/05/2014 15:59

En 1960 je les découvrais avec Hugues Panassie....souvenir, souvenir

Alain 26/05/2014 18:24

Hugues Panassié était le pape du jazz. et quand j'étais étudiant à Toulouse j'allais écouté ses conférences.

Eva 26/05/2014 16:02

Non ? Sérieux ?