Footix, Striker et Fuleco...

par roqueeva  -  12 Juin 2014, 12:45  -  #Brésil

Footix, Striker et Fuleco...

Le texte est arrivé il y a quelques jours dans ma boîte mail. Un mail de Garance.

Garance fait partie des gens que j'ai rencontrés pour de vrai dans la vraie vie. Une fille pétillante à la répartie ultra efficace. Une super nana hyper sensible aussi. Toujours partante pour ce genre d'aventure. Une personne positive qui croque la vie. Et embellit la vie des autres.

Quand je lui ai demandé de se présenter à vous, réponse :"Garance, comme la plante. Pour le reste, ça s'arrête là, je ne suis pas spécialiste de Jardiland". Voilà, c'est ça Garance.

Ce soir, pendant la cérémonie d'ouverture de la Coupe du Monde, vous allez découvrir Fuleco, la mascotte de l'événement. Franchement, c'est quoi ces vilaines peluches vivantes ? Réponse de Garance

 

"C'est quoi cette mascotte ?" 

 

Mais pourquoi faut-il toujours qu'une manifestation sportive soit associée à une mascotte?
Et surtout pourquoi faut-il que la dite mascotte ne ressemble à rien ?
Parce que si l'ourson des JO de Sochi a réussi à me tirer une petite larme lors de l'extinction de la flamme, je crains de ne pas revivre la même chose au Brésil !

Depuis 1966, chaque pays organisateur se dote d'une mascotte. Bien évidement parce que c'est génial pour les produits dérivés !
Forcément c'est Footix  - avec Striker le chien américain de 1994 - qui reste pour moi la plus parlante. Et bien qu'elle soit plutôt vilaine, elle reste dans les moins pires des 13 concurrents au titre de meilleure mascotte dans une épreuve de coupe du monde.

Comment comprendre ce phénomène... ? Avantages ? Inconvénients ? Fédératrices ? Répugnantes ?
Si les mascottes sont sûrement destinées à vos petites têtes blondes, j'ai comme l'impression que l'on prend vos enfants pour des débiles.
Autant les Mickey et autre Plutôt ont des têtes sympa chez Disney, autant les égéries coupe du monde font plus peur qu'autre chose.

Le Ciao de 1990 en Italie... On en parle ? Une espèce de paille sans tête... C'est limite une punition pour les enfants : "si tu n'es pas sage, je ne t'achète pas un Batman comme promis mais Footix ou Pique (la mascotte made in Mexique de 1986)".

Et là j'imagine les larmes dans les yeux des enfants à l'idée de s'endormir avec cette peluche hideuse... Cauchemars garantis et une mi-temps de perdue pour papa qui devra consoler le petit et lui dire que non le poulet ne lui picorera pas les oreilles pendant la nuit et que M. Pique est un piment doux qu'il peut têter sans avoir peur d'avoir des brûlures d'estomac et de vider 2l d'eau dans la nuit !
Pour le côté doudou, c'est un peu râpé...

À moins que ce soit pour développer leur sens de l'imagination.... Car il faut en avoir pour réussir à deviner quel animal se trouve derrière la peluche, sachant qu'après les personnages façon cliché du pays, les animaux sont privilégiés depuis 1994.
Déjà que nos enfants (enfin les vôtres, moi je n'en ai pas) ne savent pas (toujours) reconnaître une tomate d'une aubergine sur un étal de marché alors je ne vois pas trop  comment ils vont réussir à deviner que c'est un coq élevé aux protéines marketing qui se cache sous le maillot de Footix.

Pour Fuleco... Je ne sais même pas ce qu'est un tatou... À part un ersatz de téléphone portable que j'avais au collège dans les années 90.

 

Mais les mascottes ont des avantates. Si, si. Ca permet des soirées de folies... Une sorte de Time's Up de la mascotte. Colle toi Naranjito sur le front et essaie de découvrir qui tu es en posant des questions à tes amis ! Ah ah ah on va se marrer à cette soirée !

Autre avantage de la mascotte c'est que ça évite des séances d'orthophonie.
Essayez de prononcer Fuleco ?
Ou Zakumi sans écorcher un bout du prénom !

Enfin dernier avantage de la mascotte c'est que grâce à elle, il y aura toujours plus moche que certains joueurs et aussi toujours plus ridicule que certaines équipes.

Par Garance

PS : je me demandais : elles font quoi les mascottes à la fin de leur règne ? Elles se retrouvent dans un musée des mascottes et s'organisent des tournois JO contre Coupe du monde, Euro contre Tour de France ?

 

 

Précision au texte de Garance : Naranjito est la mascotte pour le Mondial en Espagne en 1982. Je dois dire que je valide l'avis de Garance. Pour la laideur des bestioles, le côté marketing, sans parler de cette génération d'enfants qui vont finir chez le psy pour cauchemars récurrents après avoir dormi avec ces espèces de peluches.

Pour finir, et histoire de se remémorer la tête des mascottes, voici celles évoquées dans le texte...

Naranjito (1982), Pique (1986), Ciao (1990), Sticker (1994), Footix (1998), Zakumi (2010)

Naranjito (1982), Pique (1986), Ciao (1990), Sticker (1994), Footix (1998), Zakumi (2010)

Julien 12/06/2014 18:19

Et Goleo?? Le seul que j'ai acheté !
Bon y'avait eu une polémique en Allemagne parce qu'il ne portait pas de short, mais il avait la classe !

Squirelito 12/06/2014 14:07

La coupe du monde d'Eva démarre haut en couleurs avec le rouge flamboyant de la chère Garance. Quant aux mascottes, vrai qu'on a parfois (voire pas du tout) envie de les adopter !!

Guillaume 12/06/2014 13:58

Excellent Garance !!
Et complètement d'accord avec toi pour les dites mascottes ...