Y'a pas que le foot dans la vie

par roqueeva  -  21 Juin 2014, 14:54  -  #Brésil

Y'a pas que le foot dans la vie

Voici Garance. Non, pas celle que vous connaissez déjà. Une autre. Aussi maligne.

Cette Garance-là partage le bureau à côté de moi, la pauvre. Au quotidien, elle entend (et supporte) mes râleries, mes énervements parfois, mes rires aussi. Elle, est toujours d'humeur égale. Discrète. Une fille qui écoute beaucoup. Capte vite. Avec un regard critique sur le métier.

Dans la vie loin du bureau, Garance est une chouette nana de 27 ans, issue d'une famille nombreuse dont elle parle avec affection. Et quand le sport arrive dans la conversation, la passion l'emporte. Pas forcément pour un match de foot d'ailleurs.

Le regard de Garance sur le Brésil, c'est ça.

Eva

 

 

Au Brésil, il y a le foot ! Mais pas que ça

 

Les Brésiliens sont excellents en football. Les cinq victoires en coupe du monde sont là pour le témoigner. Mais au Brésil, il n’y a pas que le fútbol. Capoeira, mais aussi formule 1, tennis, volley et basket ont de quoi ravir les Brésiliens au plus haut niveau de ses disciplines sportives.

Pour commencer, parlons d’un sport qui naît au Brésil : la capoeira. Elle a été créée par les esclaves africains. N’ayant pas le droit de s’entraîner au combat, ils mélangeaient des pas de danse et de mouvements de combat sur de la musique. D’abord interdite, la capoeira est doucement légalisée à partir des années 30. Ce sport est enfin enseigné et pratiqué sans être stigmatisé. C’est seulement en 2008 qu’elle entre juridiquement dans le patrimoine culturel brésilien.

S’il y a un sportif  célèbre dans la culture brésilienne, c’est bien Ayrton Senna. Vingt ans après son décès accidentel, il est toujours considéré comme le plus grand pilote de l’histoire de ce sport. En 10 ans de carrière, il s’est imposé sur le bitume des circuits avec un palmarès impressionnant : 3 fois champion du monde, vainqueur de 41 Grands Prix et 65 pole positions. Il n’est pas le seul Brésilien à s’illustrer au volant d’un bolide. Emerson Fittipaldi a été deux fois champion du monde en 1972 et 1974. Plus récemment, à la place de vice-champion, Rubens Barrichello (2002 et 2004) et Felipe Massa (2008) ont fait honneur à leur pays.

Changement de décor. Paris, terre battue et petite balle jaune ont fait le bonheur de Gustavo Kuerten qui a soulevé par trois fois la coupe des Mousquetaires. C’est en effet à Roland-Garros que se sont construits les plus beaux souvenirs de la carrière de Guga (son petit surnom). En 1997, 2000 et 2001, il a remporté le grand chelem français avec son jeu de fond de cours. Sa personnalité joviale et fantasque et ses cheveux bouclés ont également beaucoup plu au public.

Les Brésiliens sont bons en sport individuel et en extérieur mais ils n’ont pas à rougir de leurs performances en sport collectif pratiqués en intérieur. Au volley, les hommes comme les femmes ont imposés le vert et jaune sur les premières marches des podiums. Les hommes ont gagné 2 médailles d’or (1992 et 2004), les 3 derniers championnats du monde et 8 fois sur 9 la ligue mondiale entre 2001 et 2010. L’équipe féminine est invaincue aux jeux olympiques depuis 2008.

Pour finir, le basket. Champion du monde en 1959 et 1963, les Brésiliens continuent de tutoyer les hauteurs du classement mondial avec une 10e place en 2013. Aux championnats des Amériques, le palmarès est de 4 victoires (1984, 1988, 2005 et 2009) tandis qu’aux jeux panaméricains, les Brésiliens remportent 5 fois la compétition (1971, 1987, 1999, 2003, 2007). Quant à la seleção féminine, elle est championne du monde en 1994.

Garance (@Garance_Renac)

 

Précision : Garance n'a pas 27 ans. Mais 70 ans... Je me disais aussi qu'il y avait un problème d'adéquation entre son âge et son physique...

Précision 2 : Garance à 29 ans et demi. Voilà.

Photo P.H. Cahier (Gamma)

Photo P.H. Cahier (Gamma)