L'humeur d'Yves...

par roqueeva  -  1 Juillet 2014, 20:11  -  #Brésil

L'humeur d'Yves...

Yves a du bon sens. De l'humour. Et du bon sens.

De l'humour derrière lequel il se cache parfois. Mais ce Mondial, il le regarde, il le pense. Et se pose aussi des questions. De bonnes questions...

Eva

 

Je n'y connais rien ou je suis juste con ?

Je n'y connais rien, mais j'aimerai comprendre pourquoi aujourd'hui encore la FMDFIDM (Fédération Mondiale Du Football Du Monde...) refuse obstinément la vidéo lors des matchs.

Soit il y a une explication logique qui m'échappe, soit nous avons encore à faire à une instance obstinée et rétrograde à souhaits.

Quel est le ramassis de réfractaires à ce procédé ultra rapide, moderne et décisif ? Dans tant de sports, à la moindre hésitation, l'arbitre à recours au replay, ce qui lui permet de prendre une décision honnête et limpide.

En aucun cas ça ne ralentit le cours de la partie. Et l'arbitre ne resterait pas sur son quant-à-soi stupide après avoir ordonné un penalty totalement imaginaire.

Alors évidemment, on peut arguer qu'au football l'aspect humain de la décision... heu ...qu'au football il est indispensable de... que ce qui est possible au rugby ne l'est pas au foot car... En fait, non, je ne vois aucun prétexte au refus catégorique de la vidéo dans ce sport.

Je constate simplement que bien des équipes perdent ou gagnent en fonctions d'injustices notoires, de maladresses d'arbitrages. Je constate encore que bien des crises de nerfs seraient évitées dans le public et que des aigreurs seraient atténuées si les dirigeants de ce sport mundial se renouvelaient un peu.

Mais je n'y connais rien et je suis un peu con.

A suivre, mais pas sûr

Yves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Bruno Godard 02/07/2014 10:45

J'espère que la vidéo ne viendra jamais polluer le football. Tout simplement parce qu'il me semble essentiel que le monde entier pratique ce sport de la même manière, que ce soit en coupe du Monde, ou le dimanche matin sur un terrain boueux. Tout simplement parce que sur une action dans la surface de réparation, il peut souvent y avoir plusieurs interprétations. Faute ou pas faute, il faudra toujours décider et cela fera toujours des mécontents. Pour le rugby, c'est très simpel, ou le ballon est aplati dans l'en but ou il n'est pas aplati. Ou le ballon est en avant ou pas. C 'est très basique. Le football est toujours plus complexe. Le football est un sport d'hommes, pratiqué par des hommes pour des hommes. Il est donc essentiel que des hommes soient au coeur des décisions, bonnes ou mauvaises. Je suis Platinien intégriste et tant qu'il sera là, nous ne verrons pas de matchs hachés par un arbitrage vidéo sponsorisé. Je m'y connais un peu en football et quand on veut y toucher dans ce qu'il a d'essentiel, je suis bien conscient de devenir très très con et franchement conservateur. On ne se refait pas....