L'humeur en mot et en dessin d'Yves

par roqueeva  -  12 Juillet 2014, 20:49  -  #Brésil

L'humeur en mot et en dessin d'Yves

Vous êtes peut-être devant votre écran pour regarder cette "petite finale". Yves aussi. Enfin... Normalement.

Eva

 

Petite finale ment

Non mais attends ! C'est pas un peu humiliant d'appeler une petite finale «la petite finale » ? Pourquoi pas « la finale des ratés » ou « la finale de la honte ».

Franchement ? Deux équipes prestigieuses avec en leur sein les meilleurs joueurs du monde ! Bon, d'accord, ces 22 types ne nous ont pas toujours produit un football à la hauteur. Euphémisme pour ne pas dire que les Brésiliens étaient à chier durant toute la coupe, mais de là à les obliger à s'humilier davantage en disputant la chtite finale des vaincus...

Après la Grande Guerre, on n'a pas demandé aux Allemands de revenir faire la bagarre pour l'honneur. (Parallèle que je n'assume pas du tout)

Et puis t'imagines ? Si les Brésiliens se prennent encore une raclée ce soir... Mais c'est la suprême mortification et tout le pays disparaitra du globe terrestre lors d'un suicide collectif !

A contrario, s'ils gagnent ou simplement s'ils produisent un beau jeu, on dira « ben pourquoi y z'ont pas joué comme ça ces cons ? ». Cette petite finale est définitivement dégradante.

Lorsque j'ai perdu au mini golf le weekend dernier contre mon petit-fils à Deauville, pour rien au monde je n'aurais osé lui réclamer une petite finale ! Après 11 parties, j'avais bien compris que je n'aurais pas eu le dessus.

Pourquoi donc imposer à ces compétiteurs de revenir se produire devant le monde entier alors qu'ils n'ont plus le moral pour jouer ?

Cette « petite » finale n'est plus un match avec un enjeu, mais de la simple exhibition. Et d'ailleurs, soyez honnêtes, vous ne regarderez pas l'épreuve à la télé avec passion. Au mieux vous somnolerez devant le poste en vous grattant les parties, une tisane à la main, au pire vous picolerez chez des amis et jetterez un vague coup d'oeil en demandant « alors ? Ils en sont où les perdants » ?

Si m'en croyez, remplaçons la petite finale comme suit.

Les deux équipes vaincues rencontrent les deux équipes gagnantes lors de deux finales avant la finale des deux finalistes et, lors du match elles permutent et les futurs finalistes jouent contre les prochains finalistes qui changent de camp à la mi temps de la finale des derniers finalistes qui, dès lors se retrouvent en quart de finale de la finale des finalistes et du coup...bon, ben...du coup on sait plus qui a perdu et l'honneur est sauf.

Enfin, moi j'trouve.

A suivre, mais pas sûr.

Yves (@Monpsyvite)