Sexy boys

par roqueeva  -  2 Juillet 2014, 08:37  -  #Brésil

Sexy boys

Quoi ? Vous n'aimez pas les corps de footballeurs ? Pourtant je vous entends commenter le physique des joueurs. Et la coupe de cheveux, et les abdos, et les tatouages... Ah, ça y va devant les écrans. 

Avant, les footeux s'exposaient dans L'équipe et France Football. Aujourd'hui... Ils sont partout. Nous narguant nus comme des vers sur le papier glacé des magazines.

Virginie aime beaucoup ça. Enfin, il me semble. Ne le répétez pas mais Virginie est professeur à l'université d'Avignon et chercheur. Son objet d'étude : la télé et les médias en général.

Une prof un peu "fofolle" qui a eu l'idée "fofolle" de m'inviter dans sa classe pour une rencontre avec ses élèves. Une jolie expérience et surtout une très belle rencontre avec une fille qui en a dans la testa. Une universitaire drôle, c'est pas tous les jours qu'on en rencontre. 

Jugez plutôt...

Eva

 

 

Les footballeurs, des people comme les autres ?

Ou comment les médias peoplisent les joueurs pour pouvoir parler de la coupe du monde autrement

 

Pour ceux, qui comme moi, ne sont pas fans de foot, je me prends chaque fois au jeu de la coupe du monde, me surprenant à y croire, à hurler devant ma télé, allant jusqu’à me rouler par terre comme une pauvre hystérique un soir de Juillet 1998.

 

Du coup,  la Madame Michu de base que je suis découvre des joueurs « formidables », « étonnants », présentés par les médias comme de futurs sauveurs de la France, voire de l’humanité, mais aussi racontés comme des « gens comme nous », avec leur vie privée, leurs enfants etc.

Sexy boys

Et c’est là que je quitte le costume de Madame Michu pour revêtir celui de la Sémiologue, et ça commence à devenir amusant.

 

Benzema, c’est Napoléon

 

Les médias ont le problème suivant : il leur faut parler de foot pendant de longues semaines. Une fois que les matchs sont joués voire gagnés, il faut bien trouver des choses à raconter. C’est bien entendu du côté de la famille qu’ils vont se tourner.

 

Le Figaro s’intéresse au père de Benzema, qui compare son fils à Napoléon, dans la même veine, le papa d’Antoine Griezmann confie à Europe 1 qu’il est très fier de voir son fiston porter les couleurs de son pays. Dans le JT de 13h de France 2 du 1er Juillet, on essaye d’avoir l’avis des parents de tel joueur ou de la femme de tel autre.

 

Valbuena et son BEP vente

 

Ce qui compte dans ces éclairages, c’est d’essayer de faire découvrir les joueurs par le biais de leur enfance. On apprend, encore chez Thomas Sotto, que « Toinou », comme on l’appelle chez les Griezmann, discutait avec tout le monde lorsqu’il était petit, et qu’il était très ouvert. C’est trop mignon…

 

Plus l’enfance est difficile, plus il y a de choses à raconter : Sissoko a grandi dans une cité, Sakho a vécu sous une tente dans le bois de Vincennes, peut-on apprendre sur le site de Télé-loisir.fr.  Le site a même poussé l’enquête jusqu’aux études qu’ont pu faire les joueurs. Le saviez-vous ? Valbuena possède un BEP vente.

 

Breaking news : la femme de Cabaye aime le shopping

 

Mais ce qui compte le plus, dans le récit médiatique, c’est bien entendu l’amour ! D’autant qu’en général, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les fiancées des joueurs sont souvent mignonnes et semblent avoir le même chirurgien. Des sites dressent les portraits des femmes des footballeurs, j’ai ainsi appris que la femme de Yohan Cabaye aimait faire du shopping, ce qui n’est pas rien.

Sexy boys

Bien entendu, sur le terrain de la vie privée, tous les médias ne se valent pas et ce sont les médias généralistes ou tendance people qui vont accentuer les articles sur la vie privée des joueurs. Il n’empêche : le public est « confronté » à une multiplicité de médias et de discours. Dès lors, un fan de foot ou une Madame Michu peuvent tout autant entendre parler des résultats des matchs, que de l’enfance trop mignonne du petit Griezmann.

 

A noter enfin, pour satisfaire mon côté Madame Michu, certaines photos pas inintéressantes d’Olivier Giroud dans le plus simple appareil, de quoi me réconcilier avec le foot. 

Virginie (@semioblog)

Sexy boys