Mystère et parlement européen...

par roqueeva  -  12 Avril 2020, 09:50

Mystère et parlement européen...

Marre des rediffusions de Louis de Funès ? Vous ne retrouvez pas vos DVD de Navarro ? Vous hésitez à mettre vos enfants à vendre sur le bon coin pour éviter un énième visionnage de la Reine des Neiges ?

 

En clair, vous perdez la boule devant vos écrans, et vous vous demandez encore quoi regarder le soir venu quand la marmaille est couchée, et le chien dans son panier...

Pas de panique, j'assure le SAV avec 5 séries à rattraper. Y'en a pour tous les goûts.

 

 

1. Tales from the loop (Amazon Prime Vidéo)

Mystère et parlement européen...

Une série de science-fiction sur le papier, autant vous dire que j'ai tendance à détourner le regard. C'eût été dommage. Laissez-vous porter par l'ambiance de cette fiction américaine en 8 épisodes...

 

Une plongée dans une petite ville de l'Ohio, à la fin des années 60. A Mercer, la bourgade vit par et pour un étrange centre de recherche scientifique où tout ce qui est de l'ordre de l'impossible peut devenir possible...

 

Au milieu de la forêt, à proximité d'immenses lacs gelés, il y a d'immenses robots, très vintage, un peu rouillés mais qui fonctionnent encore. Y'a aussi une lampe qui arrête le temps et figent les gens, un tracteur qui nous transporte dans un monde parallèle ou encore une immense structure abandonnée dans laquelle l’écho de votre voix vous indique le nombre d’années qui vous restent à vivre…

 

De la science-fiction sans scènes d’action, voilà ce qui vous attend avec cette série. Des contes fantastiques portés par une esthétique rare et de très bons acteurs à commencer par Jonathan Pryce dans le rôle du directeur du centre de recherche.

 

« Tales from the loop », dont les décors ressemblent plus à des paysages scandinaves qu'aux Etats-Unis, est une invitation au voyage dans le temps, et un voyage émotionnel. Avec un leitmotiv : ne jouons pas trop aux apprentis sorciers avec la science. Le retour de bâton est souvent très violent. 

 

 

 

2. Le bureau des légendes - Saison 5 (Canal+)

Mystère et parlement européen...

1. Avertissement de rigueur : ne vous lancez pas dans cette cinquième saison sans avoir vu les précédentes !

 

2. Précision : Le bureau des légendes, création d'Eric Rochant, est la 3ème meilleure série diffusée dans le monde depuis 2010 selon le New York Times. Et pour une fois qu'un classement ne dit pas une connerie, réjouissons-nous que nos amis américains plébiscitent cette série d'espionnage.

 

3. Précision 2 : Jacques Audiard a réalisé les deux derniers épisodes de cette saison. 

 

Ces précisions faites, que dire de l'intrigue ? Rien.

Au risque de vous dévoiler une partie de l’intrigue. Et me faire insulter.

 

On avait quitté le héros, Malotru incarné par Matthieu Kassovitz, dans une situation dramatique en Ukraine. Mort ou pas mort ? Impossible de le savoir. Mais, et c'est l'ouverture de cette nouvelle saison, un article paru dans le Figaro et titré « Un agent français aurait été assassiné par la CIA avec l’assentiment de la DGSE en 2018 » provoque le trouble au sein du bureau des légendes.

 

La fin de cette aventure frôle la perfection. On est balloté dans le temps avec des flash-back, dans l’espace entre Paris, Le Caire, Moscou et Phnom-Penh. On est balloté aussi au cœur des sentiments de chaque personnage, des agents des services secrets bousculés par l’éventualité de la disparition de Malotru.

 

Jamais la série n’avait autant sondé les douleurs et les doutes de nos héros avec une force du détail impressionnante. Une épluchure de pomme de terre peut rythmer un épisode...

Vous le comprendrez en découvrant cette saison marquée également par l’arrivée d’un nouvel agent secret incarné avec brio par Louis Garrel.

 

A ne pas manquer. Toutes les saisons sont disponibles sur mycanal.fr (achat en VOD également possible).

 

 

3. The Bold Type - De celles qui osent (Amazon Prime Vidéo)

Mystère et parlement européen...

J’ai longtemps hésité avant de me lancer dans le visionnage de la série américaine « De celles qui osent ». 3 saisons au compteur en attendant la 4ème dans les semaines à venir.

 

Le pitch ressemble à un croisement entre « Le diable s’habille en Prada » et «Sex & the city ». Avec les fondamentaux de la série estampillée de façon idiote "Série pour filles" : New York, les entrailles d’un magazine féminin  «Scarlett » et trois copines qui bossent pour ce titre.

 

Trois jeunes trentenaires aux tenues affriolantes, plus ou moins célibataires. Détail d'importance : y’a aussi des hommes. Très beaux. Et puis, il faut aussi une patronne, Jacqueline, autoritaire et arrogante dans les premiers épisodes...

 

Verdict ? Difficile de décrocher. Les personnages sont, avec tous leurs défauts, attachants. Il y a ce qu’il faut d’humour et de légèreté appréciable en ce moment.

 

Plus que cela, il est extrêmement intéressant de regarder cette série post #metoo. On est loin de la caricature de « sex & the city » justement.

 

La série fait la place aux femmes qui osent, qui foncent. Des femmes solidaires entre elles. Un féminisme nouvelle génération. Avec à chaque épisode, une thématique sociétale, abordée intelligemment : les inégalités salariales, les violences sexuelles, mais aussi l’immigration, le poids des politiques…

 

Enfin, dernier élément, la série exploite parfaitement les coulisses d'une rédaction, et analyse avec justesses les enjeux de la presse à l’heure du numérique. 

 

 

 

4. Parlement (France.tv)

Mystère et parlement européen...

Une série dont le sujet est le fonctionnement du parlement européen peut-elle nous passionner, voire - soyons fous - nous faire rire ? Réponse : OUI !

 

Samy, jeune assistant parlementaire, débarque à Bruxelles, sans connaître grand-chose aux institutions européennes. Quant à son député, il affirme sans vergogne : "Ca fait trois ans que je suis là. Ce n'est pas maintenant que je vais demander comment ça fonctionne...".

 

Plongée donc au coeur du parlement avec ses directives, ses commissions, ses rapports, ses vétos, ses lobbyistes, ses double-discours, ses compromissions, ses jeux de pouvoir entre groupes, et ses assistants essorés par des députés... Des députés qui en prennent pour leur grade, notamment la Britannique pro-Brexit, délicieusement idiote et inculte. Un personnage caricatural pour appuyer l'effet comique.

 

Quelle série polito-comique délicieuse portée par l'excellent Lucas Englander dans le rôle de l'assistant ! Une co-production franco-germano-belge imaginée par Noé Debré, un des co-scénariste de "Dheepan" qui réussit le tour de force de créer une série capable de nous instruire sur le fonctionnement du Parlement. 

 

Enfin... Au bout des 10 épisodes, on se dit quand même que tout ça est très compliqué... 

 

Série gratuite à découvrir ici

 

 

 

 

5. Unorthodox (Netflix)

Mystère et parlement européen...

Nouvelle mini-série en 4 épisodes. L'histoire Esty, 19 ans, mariée à Yanki. Ils vivent dans la communauté juive ultra-orthodoxe de Williamsburg, un quartier de New-York.

 

Nous sommes bien en 2020 et pourtant ce mariage a été arrangé. Le rôle d’Esty est d’être une bonne épouse, une bonne femme d’intérieure et une mère de famille. A Williamsburg, on vit dans et pour la communauté. Tout le monde est au courant de tout, même des problèmes les plus intimes… Un carcan intolérable et insupportable pour la jeune femme qui décide de fuir à Berlin où vit sa mère. Un voyage pour retrouver la liberté et jouer de la musique, ce qui lui est alors interdit…

 

J’étais sidérée devant mon écran. D’abord parce que j’ai découvert cette communauté juive et son fonctionnement. Une communauté repliée sur elle-même aux méthodes archaïques, surtout quand vous êtes une femme.

 

Sidérée par la prestation bouleversante de la jeune actrice, Shira Haas dans le rôle d’Esty.

 

Sidérée par cette impression d’étouffement que l’on peut ressentir en 4 épisodes. Alors, certes, le confinement nous étouffe assez mais je vous recommande vivement cette mini-série parce qu’au fond, il est surtout question de liberté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Francis 12/04/2020 23:34

Bons conseils comme d'habitude !
Le Butreau des Légendes une réussite totale.
A voir.